Monde de douceur au style suggéré, où le regard se perd, navigue.
 
Je m'interroge sur les effets de matières, et sur la disparition de la trace.
 
Espace intérieur  traversé de lumière et d’obscurité, qui va chercher la vérité au travers d’une mise en voile, mais révélant ainsi la force par une transition dynamique...
 
Alors, pourrait-on juste parler de « palimpseste » ?....